12/04/2015

L’art du commentaire

A lire, jour après jour, les commentaires des abonnés du Monde, de Mediapart et d'autres publications où je publie un blog, je partage la sagesse d'Audiard : "C'est pas parce qu'on n'a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule". Que de commentaires ineptes, hors sujets, écrits avec une pioche par des "penseurs" qui réagissent à tout sans savoir, sans réfléchir, d'un clic de souris. Que de médiocres querelles d'ego de pseudos-experts qui savent tout grâce à leurs lectures et Wikipedia. La suffisance comme la bêtise donnent une bonne image de l'éternité.

J'aime aussi ce conseil vu dans une salle de rédaction : "Avant d'ouvrir la gueule, merci d'enclencher le cerveau". Si on a quelque chose à dire, on prend la peine de réfléchir, de rechercher et d'écrire une chronique. Mais, bien sûr, on prend le risque d'être jugé, critiqué et même attaqué pour ses opinions. C'est tellement plus confortable et moins risqué de commenter, surtout quand on se cache derrière un pseudo. A lire les commentaires en rafales de certains lecteurs - des artistes du "j'l'ai pas vu, j'lai pas lu, mais je n'en pense pas moins » - on se demande quand ils prennent le temps de lire, de s'informer avant de cliquer.

Qu’est-ce qu’il me prend de ramener ma fraise ? Oh, rien, juste un ras le bol printanier. Allez, je prends mes clics et mes claques et je ne casse !

16:27 Écrit par schindma | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Mais oui demain est un autre jour! de toutes manières tout ou presque est repris en boucle,les médias écrits et infos TV n'intéressent presque plus personne alors à qui la faute ? sans doute pas aux commentateurs qui ne font qu'imiter ce qui ressemble de plus en plus à du bourrage de crâne
Voilà mon point de vue partagé par beaucoup d'autres citoyens non abonnés aux médias virtuelles ,excusez ma sincérité connue de tous ceux qui ont croisé un jour ou l'autre mon regard
très belle journée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 13/04/2015

Les commentaires sont fermés.